Témoignages

TÉMOIGNAGES D’ÉLÈVES DE Qi GONG DE L’ART ET LA VOIE

46

Tous les témoignages sont cités avec les autorisations des auteurs. Ils sont réécrits au mot près afin de ne pas déformer le sens de leurs auteurs.

M. Guriev, Centre Médico-social Aurore, 93 Gagny, mars 2016: « C’est bon pour la santé »

Les résidents qui participent au Qi Gong sont impressionnés par le travail de Thierry. Cet art chinois est très profond, il agit sur le mental. Il faut faire travailler notre imagination et notre concentration. Nous sommes satisfaits car nous sommes relaxés, ça nous donne des forces, du mental. Cet atelier nous aide beaucoup. Je ne peux pas parler au nom de tous mais moi ça me plait. Je refais souvent les exercices dans ma chambre et ça me fait du bien. J’invite tout le monde à venir et à participer , c’est bon pour la santé!

Mme  Jendoubi, Centre Médico-social Aurore, 93 Gagny, mars 2016: « Il maintient le corps mais aussi l’âme »

Au début, quand j’ai entendu le mot « Qi Gong », je me suis posée la question, qu’est que je suis en train de faire, c’est du n’importe quoi! Quelques minutes plus tard, cet étrange « sport » commence à avoir de l’effet sur mon corps et surtout mon esprit, au point de me sentir petite, ou plutôt j’avais honte d’avoir juger négativement ces magnifiques gestes. Bref, tout ça pour dire que le Qi Gong est un sport aussi important que les autres disciplines. Il doit avoir sa place et peut être au même niveau que le football à titre d’exemple car il est complet, il maintient le corps mais aussi l’âme.

Gilbert Ryngel, 91 Évry, décembre 2015: « Le sourire intérieur »

Poème sur le sourire intérieur

Jean-François L. 63 ans, 95 Argenteuil, novembre 2015: « Après chaque séance de Qi Gong , je suis bien ».

Après chaque séance de Qi gong, je suis bien, dans un apaisement total. Au moment du lâcher prise, j’ai l’impression de voler comme un oiseau qui plane, c’est le vide, je pense a rien. Des picotements et une sensation des doigts légèrement  gonflés lors des exercices sont dû à une bonne circulation du Qi ( comme dit notre professeur Thierry). C’est aussi un grand travail de concentration. La posture de l’arbre me permet de tenir un meilleur équilibre. Le Qi Gong me rend plus calme, ce qui facilite le soir un  bon sommeil.

Isabelle T. 42 ans, 95 Bezons, octobre 2015:  « Je ressens un relâchement total, le vide ».

La pratique du Qi gong m’apporte un bien-être. J’apprécie ce travail sur les organes et les postures en rapport avec la nature. C’est une harmonie entre la tête et le corps, je me sens relaxée. Les mouvements et le souffle m’ont permis de prendre conscience de ma respiration (ce qui m’a aidé pour l’apnée du sommeil). Lors des mouvements lents, je ressens un relâchement total, le vide, j’en oublie mes douleurs, moins de stress, d’angoisse. Le Qi Gong m’a aidé à faire d’autres activités comme marcher plus. J’ai plus confiance en moi. Un professeur à l’écoute de ses élèves et avec une gentillesse est un plus pour être bien et progresser. Merci Thierry.

Myriam M. 55 ans, 94 St Maur, juin 2015:  » Le non agir ».

Cette discipline m’a apporté le calme. Cela m’a beaucoup aidé par rapport au travail et au stress, surtout la position du non-agir (quelques minutes avant un rendez vous important).

Anne-marie Muzeau 50 ans, 75 Paris, juin 2015: « Amélioration générale de la santé mental et physique ».

Beaucoup de mieux être. détente, apaisement durable. Bien moins de tensions, de stress. Amélioration générale de la santé mentale et aussi physique: apprentissage de l’équilibre au travers des exercices de Qi Gong. bon sommeil après les séances, meilleure tenue, alignement progressif des 3 dan tian. contribue fortement à l’équilibre, à la prise de conscience de son corps, marche très bénéfique. articulation avec les autres patients: très important dans la vie, en général.

Nicole Maxilaris 66 ans, 94 Charenton, juin 2015: « Relâcher ma nervosité et ma vitesse de vie »

Le fait de faire du Qi Gong m’a permis de relâcher ma nervosité et ma vitesse de vie, « tout a 100 à l’heure ». Les jours où je pratique le Qi Gong, je m’endors mieux et suis moins après mon fils handicapé. Je trouve un léger équilibre à continuer à l’extérieur pour apprendre mieux à respirer et me détendre.

Annie-France Cruchaudet 69 ans, 75 Paris, juin 2015: « Trois mots me viennent: Confiance, Harmonie, Espoir ».

Pendant de longues années, j’ai négligé mon corps au profit de mon mental. Là avec le Qi Gong,  je comprend physiquement au plus profond de moi, que mon corps est le « réceptacle de mon étincelle divine ». Ayant une situation de famille difficile avec une enfant handicapée mentale, cela me permet avec le travail que je fais actuellement sur l’énergie quantique, grâce à la respiration, de ressentir les apports énergétiques bienfaisants.

Trois mots me viennent: Confiance, Harmonie, Espoir. Je fais de la visualisation beaucoup plus facilement. Avoir un enfant handicapé m’a fait commencé ma recherche personnelle sur moi même à la fin des années 70 et suis passé par de nombreux enseignements, qui m’ont aidé à  » comprendre », mais j’avais toujours beaucoup de mal avec « mon corps », d’où mes problèmes de surpoids.

Grâce à mon professeur Thierry Sobrecases, a sa gentillesse, a son savoir, à son humour, j’apprécie pour la 1ere fois de m’occuper de mon corps que j’ai souvent mal mené et à refaire mon unité et la paix avec lui. C’est en intégrant pleinement mon corps que j’ai la possibilité de dévoiler ce qui est inscrit au plus profond de ses particules de vie. Tout  aune raison d’être et si mon corps a été formé ainsi, c’est qu’il ne devait pas en être autrement. L’instant présent contient tout…

Jeanne Z. 52 ans, 75 Paris, juin 2015: Destination « détente du corps et de l’esprit ».

Je pratique le Qi gong depuis 7 mois; cette discipline répond à une demande de changement pour me sentir mieux dans mon corps et dans ma tête, après avoir subi une lourde intervention chirurgicale suivie d’une dépression sévère. Mes soucis de santé ont entrainé une prise de poids considérable.

Je me sentais dans l’incapacité profonde d’accéder à des moments de paix avec moi-même. La pratique du Qi Gong est un rendez-vous important que j’attends chaque semaine pour retrouver du dynamisme, du plaisir au niveau des sens, les exercices sont simples et apaisants. En les réutilisant dans ma vie quotidienne par ex :  la respiration consciente, je réussis à mieux gérer mes angoisses, je me détend en profondeur grâce aux techniques douces du Qi gong.

L’expérience qui reste gravée en moi est le moment où l’on m’a fait une ponction lombaire; j’étais morte de trouille, mon mental s’est emballé et là j’ai mis en pratique les exercices de lâcher prise.

Consciemment cette relaxation intérieure profonde a été une réelle bouée de sauvetage rassurante qui m’a permis de maitriser et de supporter l’épreuve.

Le Qi gong est un voyage intérieur pour arriver à la destination: « détente du corps et de l’esprit ».

Geneviève H. 58 ans, 75 Paris, juin 2015: Sortir de l’immobilité qui m’a empêché d’être dans la vie.

J’ai été initié au Qi Gong en milieu hospitalier souffrant d’une obésité morbide sévère. Ce cours se pratique en station assise et m’a permis peu à peu de retourner à la piscine, ne pouvant  plus  vraiment nager du fait de douleurs dues à l’arthrose, je marche du petit bain au grand bain et ce pendant une heure.

Je ressens que cette pratique du Qi gong « adapté » a permis de remobiliser mon corps et ainsi sortir de l’immobilité qui m’a empêché d’être dans la vie ces dernières années du fait des douleurs et de l’insidieux surpoids.

 

Christian L. 70 ans, 75 paris, juin 2015: Après chaque cours la durée de détente est passée d’une soirée à trois jours.

 

Le groupe thérapeutique est important pour cette pratique car on ne se sent pas isolé par ses propres problèmes.

La pratique même débutante du Qi gong est partagée avec une approche très calme et détendue et la philosophie du tao évoquée.

Après chaque cours, la durée de la détente globale est passée d’une soirée à trois jours. Ce qui me motive pour continuer l’an prochain.

J’ai aussi réussi à en faire un peu seul à la maison.

Beaucoup de petites améliorations physique et surtout le moyen de se concentrer pour les éliminer.

 

Jean-Louis Richon, 74 ans, 75 Paris, juin 2014: J’ai vu dans le Qi une application pratique physique.

 

Le Qi m’a apporté la compréhension de ce qu’est la sérénité et une connaissance de mon corps et de mes organes. J’étais déja un peu un adepte du bouddhisme et j’ai vu dans le qi une application pratique physique. Vu mes problèmes de santé, j’ai pratiqué assis et cette manière de faire marcher mon corps me convient parfaitement. En parallèle, le Qi m’a incité et permis de reprendre la marche à pied que j’avais abandonné. Merci à thierry qui m’a fait découvrir le Qi Gong.

 

Edouard Martin, 46 ans, 75 Paris, juin 2014: Contrôler mon endormissement.

 

Les bienfaits du qi Gong sur moi se manifestent dès la fin de la séance: bien-être et sérénité. Cette activité me permet d’améliorer ma posture (j’avais tendance à me courber sur ma chaise) et ma respiration. Nécessitant l’usage d’un appareil respiratoire la nuit (appnée du sommeil), la maitrise de la respiration m’aide à contrôler mon endormissement.

 

Daniel Z. 53 ans, …, juin 2014: Une meilleure estime de moi même.

 

Le Qi Gong m’a beaucoup apporté sur le plan personnel. Il m’a apporté détente, mieux-être, lacher prise avec le stress quotidien, une meilleure connaissance de moi même, de mon corps, une meilleure estime de moi même et de mon image et un meilleur sommeil après la séance.

 

Sandrine B. 39 ans, 93150 Le blanc-mesnil, juin 2014: Facile à pratiquer sans se blesser.

 

Le Qi Gong est une découverte pour moi dont je ne peux plus aujourd’hui me passer (après 9 mois de pratique). Moment de détente, de sérénité avec une équipe et un professeur dynamique et au petit soin. Aucun regard et questions malveillantes des autres patients. le Qi Gong adapté est facile à pratiquer sans se blesser si on suit les recommandations du professeur. Je vous incite à tester par vous même les bienfaits de cette discipline.

 

Ghislaine C. 58 ans, 93400 Saint Ouen, juin 2014: Le Qi gong booste mon énergie.

 

Le Qi gong dans le cadre de mon travail m’aide beaucoup pour gérer mon stress et ma nervosité en m’apportant une paix intérieure. dans ma vie quotidienne, le Qi gong booste mon énergie en diminuant ma fatigue, recentre ma concentration, améliore ma mémoire ainsi que mon sommeil. il m’aide également à conditionner mon mental positivement  avec pour effet un bien-être immédiat. Le Qi gong m’aide aussi à lacher prise sur des choses peu importantes et à canaliser mon énergie pour mieux affronter les difficultés de la vie auquel tout un chacun est confronté avec force et détermination.

 

Rita V. 55 ans, 75013 Paris, juin 2014: Je me suis moqué la première fois!

 

Je me suis moqué la première fois et je voulais renoncer. Grâce à mon fils, aujourd’hui j’ai découvert les vertus du Qi gong. Il m’a permis de connaitre les différentes parties de mon corps, la visualisation mentale. Il me relaxe. Mon arthrose d’épaules s’est amélioré. Je respire mieux qu’avant. Je peux me permettre de dire que le Qi Gong a rééquilibré mon corps. C’est un bien être mental et physique. je le conseille à tous les malades qui souffrent moralement et physiquement. Il remplace les « drogues » (les médicaments). Il faut que les médecins le prescrivent plus souvent ou le conseille pour la rééducation. C’est un bon remède pour la santé.

 

Christiane Beaucourt 63 ans, 91000 Evry, juin 2014: Je me sens mieux au fil des jours…

 

Un mal de dos m’a mené chez un ostéopathe puis des séances d’acupuncture. L’acupuncteur enseignait également le Qi Gong, et ja’i donc assisté à un premier cours auquel j’ai adhéré tout de suite. 2 ans de cours pendant lesquels, j’ai appris l’automassage que je pratique tous les jours, ainsi que « le corps de jade », qui consiste en des mouvements empruntés à des animaux: la grue, le dragon etc. Puis en en 2011, en retraite, les horaires ne me convenant pas, j’ai découvert le Qi Gong agissant sur chaque organe au fil des saisons. Depuis ces cours (4 années) dont 2 précédées par des cours de calligraphie, mon corps s’est assoupli, je me sens mieux au fil des jours, des mois et des années. Mes problèmes de digestion et crise de foie se sont estompés. Apprendre à respirer profondément aide également à se sentir mieux et à appréhender tous les soucis de la vie. je suis également des cours de yoga et de stretching que je trouve complémentaires au Qi Gong. Je vais désormais continuer le Qi Gong sur Bergerac, mon nouveau domicile. je remercie Thierry pour ce court voyage au pays du Qi Gong et de la calligraphie chinoise, bonne préparation mentale au Qi Gong.

 

Denise C. 69 ans, 91000 Evry, juin 2014: j’ai fait l’apprentissage de la lenteur.

 

J’avais lu, ici ou là, quelques articles sur le Qi gong. je suis allée à la découverte de cette « discipline » dans une recherche de mieux-être. Dès la première séance ( à Ris-Orangis) j’ai adhéré: les petites clochettes, les conversations qui se taisent, la voix apaisante de Thierry: ce fut un moment hors du tumulte extérieur et intérieur. J’ai appris peu à peu à pratiquer la respiration consciente; j’ai fait l’apprentissage de la lenteur et de la concentration afin d’effectuer le geste juste. Je ressens une immense et profonde sensation d’harmonie quand geste, posture et respiration se synchronisent: une méditation statique ou en mouvement qui n’a permis de réduire considérablement le stress. Merci…

 

Béatrice F. 71 ans, 91000 Évry, mai 2014: La philosophie du Tao donne du sens aux exercices.

 

J’aime:
-le lien entre les exercices et les saisons, les organes, les 5 sens, les méridiens et points d’acupuncture, la respiration consciente.
-L’inscription de la totalité de l’homme dans la nature. Le rôle donné au corps pour favoriser l’unité de la personne.
-Les explications autour de ces sujets et autour de la philosophie du Tao, ce qui donne du sens aux exercices une forme de philosophie positive (qui éveille la conscience) perceptible au fil des séances.
-La possibilité d’amener la conscience, par l’intention, a tel ou tel endroit du corps.
-Une conscience différente avec laquelle je fais maintenant certains gestes du quotidien (par ex se savonner les mains, utiliser le peigne…) qu’on retrouve dans des exercices de début de séances.
-L’adaptation des mouvements aux possibilités du moment: ne jamais forcer.
-Le travail avec les sons, dont je perçois les vibrations dans le corps.

Mes difficultés:

-Prendre le temps pour pratiquer seule et la mémorisation des exercices et postures ( mais j’ai les petits albums pour y suppléer).

-Les postures statiques parce que je sens toutes les tensions du dos, des épaules.

 

Eric W. 54 ans, 91750 Champcueil, avril 2014: Qi gong et Parkinson, comme par magie, ça marche.

 

Longtemps, je n’ai pas été à l’écoute de mon corps. Cette époque est révolue. La maladie me contraint à vivre à son rythme. Je suis différents cours de relaxation. J’ai remarqué qu’il y a un écho à la maladie dans la lenteur sereine du Qi gong. Le Qi Gong comprend des gestes répétitifs dont l’éxécution respecte les limites du corps. La pratique de ces gestes ne force jamais celui-ci. Son but est de lui laisser « lâcher prise ». Parfois je reproduis certaines postures seul, debout , assis ou couché. Même si elles sont imparfaites et incomplètes, plus mon corps les reproduit facilement, comme s’il en avait la mémoire. Quand je souffre ou quand j’ai un blocage, j’applique cette technique. Mon attention se concentre sur mes inspirations et mes expirations. Comme par magie, ça marche, je sens que mon problème se résorbe.

 

Marie-Rose Doré 75 ans, 91000 Evry, mars 2014: Dans cette discipline, on y trouve ce que l’on cherche.

 

-Indéniablement, j’ai ressenti un bien-être général dès la première séance.
-Ayant pour l’instant la chance de ne pas avoir de pathologie notoire, je peux effectuer pleinement les exercices proposés.
-Ce que je ressens, c’est à la fois tonicité et sérénité. L’idéal ce serait d’avoir assez de volonté pour pratiquer chez moi les exercices que l’on fait en salle.
-Je pense que sans cette discipline, comme dans le yoga, on y trouve ce que l’on cherche.

 

Evelyne Barré 62 ans, 91080 Courcouronnes, mars 2014: L’acceptation de mes limites.

 

J’ai commencé le Qi gong avec Thierry il y a bientôt 6 ans. Il m’a d’abord appris à être à l’écoute de mon corps et à prendre en considération les signes qu’il m’envoie. Thierry, avec discrétion mais fermeté, me demandait souvent de m’asseoir durant les séances. Il m’a fallu plusieurs mois de pratique pour sentir par moi-même les moments où je devais m’asseoir. Je venais de passer un cap important.
A partir de ce moment-là, j’ai évolué progressivement dans ma tête, dans ma vie, dans l’acceptation de mes limites… C’est aussi ça le Qi gong.
Depuis 3 ans, je fais le Qi gong debout, sans difficulté et je me sens de mieux en mieux.

 

Roselyne B. 67 ans, 91000 Evry, février 2014: Mon état général s’est amélioré depuis que je pratique.

 

Maladie Spondy hartrite ankylosante
-vertèbres soudées (4) dorsales
-épaules douloureuses, doigts
-très nerveuse
J’aime aller aux cours, j’arrive à me détendre. J’apprends à respirer correctement.
Lorsque j’ai demandé à mon médecin généraliste, il m’a dit  » ce devrait être obligatoire pour tous »
IL est vrai que mon état général s’est amélioré depuis que je pratique. De plus notre professeur est très à l’écoute, il voit bien que j’ai « du mal » avec mes bras, alors si je ne peux pas toujours faire les mouvements, je peux faire que ce qui est faisable pour moi. Thierry est très attentif à notre bien-être.
Conclusion, il faudrait que cette discipline soit plus connue. J’essaye de motiver les personnes que je connais. Merci  Thierry.

 

Chantal Peudenier 50 ans, 91080 Courcouronnes, février 2014: La révélation du pouvoir de l’intention.

 

Depuis 4 mois que je pratique le Qi Gong, je ressens un bien-être général, tant sur la respiration que sur l’équilibre émotionnel. Mais aussi un état de calme, un confort digestif, des douleurs de dos qui disparaissent. Une certaine sérénité.
La révélation du pouvoir de l’intention.

 

Maryannick R. 73 ans, 91290 Arpajon, janvier 2014: Le sourire intérieur.

 

« Ayez le sourire sur vos lèvres…Installez le sourire dans le bassin, lieu du Qi » Cela me semblait plutôt artificiel, mais j’y ai mis un peu de bonne volonté!… Et bientôt, voilà que je me trouve (moi qui n’aime guère faire la cuisine ) éplucher des lègumes, mélanger la soupe, le sourire aux lèvres… Sourire qui s’approfondit, qui s’intériorise, témoin d’une cohérence, d’une présence… de quelque chose de l’ordre de l’amour.

 

Claire L. 77 ans, 91290 Arpajon, janvier 2014: Tao qui s’explique n’est pas Tao.

 

Je suis les cours de Qi Gong pour la 5ème année après avoir pratiqué Yoga et Taïchi très longtemps. Cette discipline me convient mieux maintenant et m’aide à me ressourcer, à me recentrer et favorise aussi la méditation. Je ressens de mieux en mieux l’énergie dans mon corps et une certaine présence de calme et d’attention dans la salle pendant les cours est porteur. En fin de séance, je suis rechargée, enthousiaste et en pleine forme! Ce Qi Gong des saisons me plait beaucoup et je comprend davantage que notre véhicule physique a besoin de cette attention renouvelée pour garder une meilleure santé. Je suis très interessée aussi par ce travail sur les méridiens trop peu connus en occident et sur cette philosophie du tao tellement difficile à saisir. (N’est-il pas dit d’ailleurs que  » Tao qui s’explique n’est pas Tao! ») Quel bonheur d’avoir trouvé cette discipline de bien-être et je remercie Thierry et Franck de savoir si bien nous la transmettre.

 

Thérèse C. 63 ans, 91100 Corbeil-Essonnes, janvier 2014: Le Qi Gong des yeux m’apaise.

 

Il y a 5 ans, j’ai été opéré de l’oeil droit d’une membrane épi maculaire, car ma vision était déformée. Je voyais les objets plus grand que la réalité et je ne pouvais plus lire, les lignes se chevauchaient et m’apparaissaient ondulées. Après l’opération, je ressentais une gêne à l’oeil, une sensation de lourdeur et de fatigue. Le Qi Gong (et la relaxation) m’ont permis de mieux voir et cette gêne s’est estompée peu à peu. Aujourd’hui lorsque cette fatigue ressurgit, le Qi Gong
des yeux m’apaise.

 

Pascaline G. 57 ans, 92100 Boulogne Billancourt, janvier 2014: Maladie auto-immune.

 

Je pratique le Qi Gong depuis 1997. après avoir suivi un premier enseignement, de 1997 à 2000, j’ai étudié la médecine chinoise et approfondi le Qi Gong auprès de Maître Liu Dong. En 2008, la découverte d’une maladie auto-immune a transformé ma vie. Dans un premier temps, je pouvais pratiquer le Qi Gong mais progressivement en raison des limitations ostéo musculaires et tendineuses et d’une très grande fatigue, je n’arrivais plus à pratiquer que la méditation et l’automassage. La rencontre avec Thierry Sobrecases m’a permis, grâce à son enseignement clair, et son grand sens de la pédagogie, de retrouver,enfin , la pratique. En effet Thierry enseigne le Qi Gong aux personnes handicapées ou limitées physiquement et a adapté son enseignement à la position assise, laquelle me convient très bien.
Etant médecin, maintenant en activité réduite, puisque en invalidité, je peux témoigner de deux choses:
– D’une part, je suis convaincue que la pratique du Qi Gong pendant 15 ans a ralenti l’apparition de ma maladie.
– D’autre part, continuer le Qi Gong adapté à mon invalidité, grâce à Thierry améliore nettement les douleurs, la fatigue et les limitations ostéo-musculaires et tendineuses. Merci à toi, Thierry.

 

Annick D. 69 ans, 91700 Ste Genevieve des bois, janvier 2014: Le Qi gong est devenu un besoin.

 

– Le Qi gong est un chemin vers soi
– Il rééquilibre l’énergie du corps
– Permet de mieux « habiter » le corps, de rétablir le « corps-esprit »
– Il exige la concentration, force intérieure, acceptation de soi
– Il permet de prendre le temps, de profiter d’un moment présent, d’évacuer (ou tenter d’évacuer) les tensions
– Il donne des « outils » avec la connaissance des méridiens, l’apprentissage de massage de points particuliers
– Curieusement…il apprend à marcher… à respirer/ souffler autrement
– Apprends et renforce l’équilibre
– Rééduque et apaise les articulations douloureuses
– Agit sur les émotions, apaise les situations de stress
– Apporte un grand bien-être lorsqu’il est pratiqué en plein air, rétablissant notre rapport à l’univers…
– Entraine vers la découverte , l’approfondissement du Tao et des cultures différentes
Je pratique depuis 7 ans… d’abord une découverte puis le Qi Gong est devenu un besoin et une aide importante dans le cadre du traitement de deux maladies rares.

 

Nicole Pelatan 72 ans, 91000 Evry, janvier 2014: Souplesse dans mes articulations.

 

Le Qi Gong m’apporte le calme et la sérénité en moi-même. Il redonne un peu plus de souplesse dans mes articulations. Il est bon aussi au niveau mémoire car il faut se mémoriser tous les mouvements de chaque séance. Le Qi Gong nous fait bouger, ce qui est bon pour nous, les seniors. Chaque séance de Qi Gong en groupe est apprécié par tous. Moi le Qi Gong me fait du bien aux épaules ayant eu une tendinite et évite la raideur de mon épaule.

 

Grégoire E. 68 ans, 91000 Evry, janvier 2014: Un mieux-être.

 

La sensation de lâcher prise, la détente complète en bref, un mieux être qui me permet de voir la vie différemment. A la fin de la séance, j’ai toujours très envie de dormir.

 

Josiane B. 64 ans, 91000 Evry, janvier 2014: Bien dans ma tête, bien dans mon corps.

 

J’apprécie beaucoup ce cours hebdomadaire, moment très privilégié qui me permet de lâcher prise. A l’issue de la séance, je suis parfaitement détendue et cette sensation se prolonge. Je me sens bien dans ma tête et dans mon corps. Ce mieux-être me fait appréhender la vie autrement, ce qui est vraiment formidable. Un grand merci à notre prof toujours plein de bienveillance à notre égard.

 

Véronique C. 53 ans, 91290 La Norville, janvier 2014: Une qualité de vie indéniable.

 

J’ai découvert le Qi Gong suite à mes recherches d’une discipline (ou d’un sport) qui m’aiderait à retrouver une respiration normale. En effet, très souvent dans des situations de la vie courante, je sentais des bloquages internes entre mes inspirations et expirations; des sensations d’apnée, comme si le « courant interne » était plus tout à fait continu… J’appris par la suite que le Qi ou énergie vitale ne devait plus circuler convenablement provoquant des sensations de malaises internes. Après quelques années de pratique, le courant s’est rétabli petit à petit et une certaine sérénité intérieure s’est installée. De plus par la fluidité, la lenteur des gestes effectués et la concentration, je me suis rapproché le plus possible de l’harmonie corps-esprit. Enfin, par le travail spécifique sur certains organes en fonction des saisons, j’ai atteint un niveau de santé et une qualité de vie indéniable.

 

Louisette B. 76 ans, 93100 Montreuil, déc 2013 : Le Qi Gong, mon expérience.

 

Le Qi Gong m’a apporté un bien fou, en m’apprenant à respirer à fond, en bougeant avec plus de facilité, moins de raideur et surtout sans bloquer ma respiration.
J’ai commencé à pratiquer le Qi gong à l’âge de 72 ans, cela fait déja 4 ans et mon seul regret est de ne pas avoir connu le Qi Gong quelques années plus tôt. A la suite de quelques coups durs dans ma vie, je me suis ramassée sur moi-même et j’ai souffert de fortes contractures pour lesquelles aucun médecin m’ayant traité n’a su en déterminer la provenance.
Depuis que je pratique cet art, je souffre beucoup moins et cela m’a permis d’être plus à l’aise, moins tendue, aussi bien spirituellement que physiquement, dans mes mouvements et mes déplacements.
Les personnes de mon entourage, ma famille, mes amis, ont pu constater ces changements sur ma personne et me commentent fréquemment mon nouvel état d’esprit général, plus relaxe, plus serein et plus ouvert. A mon tour, je leur conseille chaudement de faire connaissance du Qi Qong; cela ferait le plus grand bien à plusieurs d’entre eux.

 

Françoise Bouchateau 72 ans, 77930 St Sauveur, dec 2013: Améliore mon quotidien.

 

Cinq ans de pratique du Qi Gong et …je ne pourrais plus m’en passer. Bien-être évident après chaque séance hebdomadaire, articulations (mon point faible!) dérouillées en douceur, amélioration de l’équilibre (important à mon âge) relaxation du corps et de l’esprit… Bref, cette gymnastique douce que l’on peut pratiquer sans limite d’âge, améliore nettement ma vie quotidienne.

 

Daniel Giffard 59 ans, 91450 Soisy sur seine, dec 2013: La sérénité.

 

Le Qi gong nous recontacte avec nous même et avec l’univers, terre et ciel. Ce n’est pas rien! Il m’apporte une sérénité, une philosophie de vie aussi. C’est un très bon ami pour la détente, la santé et il a sa place à l’hoptal pour soulager les souffrances. Si j’étais medecin, mon ordonnance serait:  » pratiquez le Qi Gong tous les jours »

 

Martine Pierès 66 ans, 91390 Morsang/orge, déc 2013: Lâcher prise.

 

Cela fait 8 années, que je pratique le Qi Gong des saisons et j’arrive à présent à maîtriser en partie cette activité. Les bienfaits que j’en tire sont:
Bien-être, recharge de mon énergie procurés par les automassages.
Harmonie entre mon corps et mon esprit et avec la nature.
Sensation d’apaisement et surtout  atteinte du lacher prise après la posture de l’arbre et certaines phases de méditation.
Maîtrise de ma respiration qui contribue à l’état de sérénité et calme ma nervosité et me relaxe.
Bienfaits sur mes articulations et mes organes stimulés par les exercices toujours en douceur.
Chaque séance me permet de me recentrer, me ressourcer et mieux m’occuper de mon corps.

 

Emmanuelle W. 58 ans, 91390 Morsang/orge, déc 2013: Regain d’énergie.

 

J’apprécie bien l’aspect méditatif et l’impression de détente, ainsi que le regain d’énergie contractés lors des séances. De surcroît le cours se passe dans la bonne humeur, l’humour et la bienveillance, sans esprit de performance. J’ai aussi appris un certain son qui permet d’endiguer à son début une crise d’asthme.

 

Renée Martina 77 ans, 91000 Evry, déc 2013: Prendre soin de notre corps.

 

Le Qi gong me permet de me recentrer rapidement, moyen de rompre avec la turbulence de la vie quotidienne. Je sors du cours avec la sensation d’être complètement relaxée et ce ressenti dure pour la journée.
De plus, nous apprenons comment prendre soin de notre corps: dos, articulations,organes, (suivant les saisons)… des techniques nous sont données pour développer, chez nous, tous les bienfaits du Qi gong. Et aussi, forcément, les répercutions sur le mental qui se développent au fil du temps.
En résumé, le Qi Gong est un merveilleux moyen de prendre conscience de notre corps, d’en prendre soin, d’améliorer et faire durer ses fonctions tout en renforçant ses forces mentales.

 

Françoise M. 73 ans, 91450 Etiolles, déc 2013: Bienfait sur la rate.

 

Le Qi gong me procure beaucoup de bienfaits sur le plan physique d’abord puis psychique et spirituel. Au moment de l’intersaison d’automne-hiver, le travail se porte sur la rate par le moyen d’un geste précis couplé à un son précis. J’ai tellement été stupéfaite du résultat de ces exercices que j’ai cherché – en occident, on ne parle presque jamais de la rate- quelle fonction pouvait avoir cet organe petit et en forme de poire sur le coté gauche du corps? et j’ai trouvé que la rate produit de la bile noire et réduit donc un caractère mélancolique- ce qui n’est pas rien… Le travail sur cet organe par les exercices de Qi gong améliore le ressenti des choses. On est un peu moins pessimiste. Quand la fatigue et les événements secouants de la vie prennent le pas sur l’équilibre alors le travail par le son et geste sur cet organe sont d’une grande aide.

 

Ginette L. 67 ans, 91130 Ris-Orangis, déc 2013: Décontraction.

 

J’ai commencé le Qi Gong il y a un peu plus d’un an au rythme d’une heure par semaine hors vacances scolaires; c’est dire que je ne suis encore qu’au stade de l’initiation. Ce cours m’apporte indéniablement une décontraction et une détente que je ne connais avec aucune des autres activités que je pratique (marche, gymnsatique, tir et ski). Les baillements qu’il suscite semblent délasser les participants.

 

Marie-Christine H. 67 ans, 91130 Ris-orangis, déc 2013: Alternative aux antalgiques.

 

Confrontée depuis 3 ans à une pathologie de douleurs chroniques à la suite d’une chirurgie, je cherchais une alternative aux antalgiques et aux anti-dépresseurs. Après tout juste 2 mois de découverte, je me sens bien dans le travail sur la respiration, comme dans les mouvements qui m’aident à me recentrer sur moi-même. J’ai pris conscience de tensions que je m’efforce de débloquer (mâchoires, lombaires…) Ce qui me plait: la fluidité dans l’enchainement des mouvements, sentir circuler l’énergie, et les recommandations de » ne pas forcer, ni se faire du mal dans le Qi gong » C’était ce dont j’avais besoin, dans ma vie et face à ma pathologie.

 

Marie-Anne B. 68 ans, 91270 Vigneux/seine, déc 2013: On se sent libre.

 

Depuis 4 ans, je pratique le Qi Gong et je suis très satisfaite, tant sur le bien-être que sur le corps. Mes douleurs des épaules et bas du dos ont presque disparu car avec le Qi Gong, on prend conscience de son corps, de son maintien, de son équilibre, les tensions disparaissent, notre cerveau enregistre les bonnes attitudes, on se sent libre… Le travail avec les saisons est très interessant.

 

Marie-Antoinette M. 62 ans, 91210 Draveil, déc 2013: Qualité du sommeil.

 

En qualité de naturopathe, je respecte mon hygiène de vie (alimentation, exercices physiques, relaxation etc…) et j’ai un très bon sommeil. Je pratique le yoga depuis de nombreuses années, discipline qui m’a apporté beaucoup de bienfaits sur différents plans. Cependant, je dois avouer que depuis que je pratique ce Qi Gong, je suis stupéfaite de constater  » le plus » que me procure ce cours. En effet la nuit qui suit la séance, je dors d’un sommeil particulièrement profond. Merci Thierry.

Les commentaires sont fermés